Auto-sabotage : le chemin répétitif de l’échec

Bien que le mot échec ne me plaise pas tellement car il peut être lu à différents niveaux, ce titre pourra parler à beaucoup.

En effet, lorsque l’on aspire à être alignée avec ses valeurs et que l’on n’atteint pas ce que l’on avait prévu, on peut se dire « Je n’ai pas de chance ».

Mais ici il ne s’agit pas de chance…

Nous vivons des expériences de vie au travers des vibrations que nous émettons.

A ce titre, on peut parler d’auto-sabotage dans nos actions, c’est à dire que dans l’optique d’un objectif, nous allons déterminer des actions, et dans ces dites actions nous n’allons pas aller dans le bon sens (de façon consciente ou non), mais nous allons plutôt faire le contraire ou du moins, ne pas faire ce qu’il faut pour réussir vraiment ce que l’on veut.

 

On se rappelle que les pensées/croyances induisent des émotions, puis des actions et des résultats.

Donc lorsqu’un résultat n’est pas à la hauteur de ce que l’on souhaite, faire une petite recherche au sein des croyances limitantes (ou freins que l’on se pose) sera la bonne option pour modifier/transformer ses résultats futurs.

 

Maso, moi?

En creusant un peu, on pourrait se le dire en effet…

On ne va pas enfoncer le clou un peu plus dans cette voie, mais on va plutôt commencer à apprivoiser, prendre connaissance de notre fonctionnement intérieur pour contrer le côté « saboteur » qui semble nous habiter, et surtout entache notre vie.

 

Le saboteur, qui est-ce? C’est cette voix en vous, qui dit que vous n’y arriverez pas

 

On a tous un moment donné laissé le pouvoir à cette voix, dans ses activités, avec ses proches, dans ses relations,…

 

Cette voix qui peut autant être la voix du juge, de la victime, du père, de la mère, de l’autorité à laquelle on est/a été confronté…

Mais c’est aussi la transcription des croyances limitantes, des freins, des barrières que l’on se pose.

 

Pour imager et sans se considérer comme schizophrène à entendre des voix à tout-va, il s’agit de comprendre et prendre conscience que l’on se parle tout le temps.

Nous avons plus de 60.000 pensées par jour, on ne s’en rend pas compte mais parfois l’autoroute mental ne sait plus comment gérer la voix intérieure entre ce qui est vrai, réel ou totalement illusoire.

Nous sommes nos croyances…

 

Le sabotage..

On se sabote tous d’une certaine manière, à plus ou moins grande échelle.

Parfois cela à un gros impact, parfois moins. Le problème commence quand cela empoisonne vraiment la vie ou quand on ne réussit pas quelque chose qui nous tient vraiment à cœur.

 

Qu’est-ce qui fait donc que je me sabote de la sorte? Pourquoi je veux quelque chose et que je fais ce qu’il faut pour ne pas l’avoir?

Vous vous reconnaissez?

Moi, oui, il fût un temps…Et il me faut du temps pour comprendre car j’ai la fâcheuse tendance à aller au bout des choses pour bien en comprendre tous les mécanismes, jusqu’à pouvoir me mettre dans des situations inconfortables (j’ai un côté têtu), mais j’aurai compris le mécanisme (disons que je focalise sur le positif..)

 

Alors au lieu de rejeter la faute sur l’extérieur, les autres, la crise, son employeur (oui, c’est facile de le faire, n’est-ce pas?), je vous invite à faire un retour sur soi, faire une introspection, regarder ce qui se passe en vous. Car je me répète, mais, TOUT PART DE SOI.

 

Prendre conscience du sabotage est la première étape importante, car parfois nous n’en n’avons pas conscience et on se demande pourquoi les échecs se poursuivent inlassablement, même en travaillant sur soi depuis un moment.

 

Pourquoi, je n’arrive pas à obtenir ce poste?

Pourquoi ma relation de couple ne fonctionne pas comme je le veux?

Pourquoi je suis seule depuis des lustres?

Pourquoi mon activité ne décolle pas?

Pourquoi je n’obtiens pas ce que je veux

Pourquoi je n’ai pas de chance?

Etc..

 

Y aurait-il un saboteur derrière cela ? Je répondrai par un grand OUI, sans hésitation..

 

Se débarrasser des saboteurs

Nous n’avons pas UN saboteur, mais plusieurs.

Cela peut faire peur, mais quand on comprend la démarche pour s’en débarrasser, cela devient un automatisme.

En reconnaissant la voix que l’on utilise, on peut identifier le saboteur et déceler ce dont il a besoin.

 

Il ne s’agit pas d’un combat, il s’agit d’apprivoiser peu à peu l’auto-sabotage pour enfin le dépasser.

Plus on ira contre quelque chose, plus ce quelque chose se manifestera dans notre vie.

Donc plus vous combattrez le sabotage, plus il sera présent, alors que détourner l’attention fera qu’il s’apaisera puis disparaîtra.

 

En décodant pas à pas les sabotages, cela permettra d’agir dans le sens de la réussite de votre objectif plutôt que d’aller contre soi, contre ses rêves.

 

Parce que TOUT est possible, toutefois que l’on s’en donne les moyens.

 

Et vous, que vous dit le saboteur?

A-t-il des phrases fétiches?

 

 

 

 

J'arrête l'auto-sabotage!

Formation vidéo offerte : 7 jours pour apprendre à dépasser le saboteur, cette voix qui vous dit que vous n'y arriverez pas!

En savoir + ...

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *