Comment faire taire le mental

Aujourd’hui, dans une société qui vit à 100 à l’heure, nous sommes emportés dans le flux inévitable d’un quotidien allant au même rythme.

Même si nous nous efforçons de ralentir, il y a quelque chose de plus fort qui nous ramène au rythme effréné de l’environnement dans lequel nous évoluons.

Le mental est cette « petite voix » incessante dans notre tête, parfois amie, parfois ennemie, elle peut nous mener la vie dure si nous ne la domptons pas suffisamment.

A l’image de notre environnement, notre esprit avance à un rythme relativement similaire à la réalité dans laquelle nous vivons.

Si nous ne mettons pas en place des actions pour « ralentir », nous aurons l’esprit toujours en activité, tant dans la vie diurne que nocturne.

L’inconvénient d’un rythme sans cesse actif, nuit à un certain bien-être et à la mise en place de situations conscientes et réfléchies qui apporteraient sans nul doute des résultats positifs dans sa vie.

Ce n’est pas tant le rythme imposé auquel nous ne pouvons malheureusement pas toujours échapper qui est nuisible (même si cela reste discutable..) mais surtout le temps que l’on ne prend pas pour soi afin de mettre au repos le mental qui parfois va encore plus vite que ce que l’on ne pense, et nous est fortement nuisible..

Nous avons plus de 60.000 pensées par jour.

Comment être disponible mentalement dans ce brouhaha incessant pour construire consciemment ses rêves?

 

« L’humain a tendance à ne pas croire ce qu’il ne voit pas…

 

L’humain à tendance à s’oublier et passer en dernier plan de sa vie..

Or le mental impalpable, invisible, indéfinissable, sans limites,…est bien là et mène parfois notre vie comme il l’entend sans que nous lui ayons donné notre accord.

Mais pourquoi nous laissons-nous mener ainsi?

 

« Nous sommes pourtant la personne avec laquelle nous passons le plus de temps mais aussi celle dont nous prenons le moins soin….

 

Le mental  est tout à fait domptable même si la tâche peut sembler difficile et ardue d’un premier abord.

 

Quelques signes d’un mental « non apprivoisé » :

  • Il dit tout et son contraire
  • Un moment, il sera paisible, à un autre moment agité
  • Il peut être notre ami et notre pire ennemi
  • Il nous mène à la victoire et à nos échecs
  • Il prend soin de nous et il nous maltraite
  • Il nous aime et il nous déteste

 

L’ambivalence de ses actions sont le pire que l’on puisse vivre lorsque l’on en a conscience et surtout si l’on se croit impuissant face à lui.

 

Le mental n’est pas la voix de l’intuition, ou la petite voix qui peut parfois nous guider vers nos aspirations.

 

Le mental est cette partie de nous la plus pernicieuse, dans le sens où autant nous pouvons l’utiliser en tant qu’outil dans notre évolution de vie, autant qu’en tant qu’outil nuisible.

C’est à dire que si nous ne contrôlons pas le mental nuisible, il sera une barrière à notre évolution personnelle.

 

Le mental agit selon un conditionnement créé au fil de notre vie (éducation, environnement, liens sociaux,…), et les schémas mentaux auxquels nous avons décidé d’adhérer.

Le mental étant créé, il peut être dissout de la même manière : des croyances peuvent être remplacées par d’autres, des émotions associées à des expériences de vie peuvent être effacées ou apaisées…

 

Des clés pour faire taire le mental :

  • La méditation, permet de rester calme et attentif, et présent ici et maintenant.
  • Revenir dans le moment présent
  • Être concentré/présent à ce que l’on fait (chaque geste, chaque action, etc..)
  • Respirer profondément, et souffler toutes ses tensions
  • S’adonner à sa passion
  • Faire du sport
  • Se faire plaisir
  • Lire, dessiner, créer, peindre,…
  • Passer du temps avec des personnes que vous aimez, apprécier, profiter
  • Sentir l’amour ♥ dans chacune de ses cellules, faire des câlins, cocooner… :o)

 

 

Chacun peut trouver l’action qui lui sera bénéfique pour accéder à l’évolution vers laquelle il souhaite se diriger.

Faire taire le mental, laisse de la place à la création et à l’innovation; c’est être disponible pour ce que l’on appelle l’intuition, pour de nouvelles idées, pour CE QUI EST ÉVIDENT.

L’Homme a de grands potentiels; maîtriser le mental, s’en désidentifier est la clé pour avancer vers la paix et la sérénité, afin d’accéder à ses objectifs de vie.

 

Qu’instaurez-vous pour faire taire le mental?

 

Crédit photo : pixabay

2 commentaires sur “Comment faire taire le mental

  1. Bonjour,
    cet article me parle beaucoup, j’ai un mental constamment à fond 🙂
    Personnellement je médite, me promène en forêt, me pose à chaque fois que j’y pense dans le moment présent, ça c’est ce qui me ressource et me permet j’en suis convaincu de rester zen malgré ma vie à 100 à l’heure.
    Ce que j’ai compris aussi, c’est que mon mental avait tendance à partir dans tous les sens dans les périodes où je fais plein de choses en même temps. Par exemple, dans le passé, il m’arrivait très souvent de regarder un film tout en répondant à un sms qui arrivait. classique. Je cuisinais en même temps que je téléphonais. Classique aussi ! Je faisais comme beaucoup plusieurs choses à la fois et j’en étais fière, je pensais que ça me rendait plus performante. Cependant à force de toujours faire plusieurs choses à la fois, c’est devenu une telle habitude que j’en étais arrivé au stade ou je faisais 3-4-5 choses en même temps des fois ! je regardais une émission de variété tout en téléphonant à une amie en préparant mon repas et répondant à des sms sur mon portable… Je conduisais en me maquillant, téléphonant et mangeant un sandwich, si si c’est possible je vous assure, juste une question d’habitude..! Sérieux à un moment ça devenait n’importe quoi 🙂 A cette période de ma vie, mon mental est devenu indomptable ! je n’arrivais plus à me détendre, me poser tranquillement quand je le voulais. Normal j’avais tellement pris l’habitude de faire plusieurs choses en même temps que de n’en faire plus qu’une seule, en l’occurrence me poser, était trèèèèès difficile ! J’étais sans cesse à penser à plusieurs choses en même temps, c’était devenu une habitude pour mon mental et je n’arrivais plus à faire autrement.
    Je me suis dis alors que cela pourrait m’aider de me forcer à ne faire qu’une seule chose à la fois tout le temps. Si je mange, je mange et c’est tout, je laisse mon téléphone, la télé, le chat, les gosses ( 🙂 ) de coté et je mange. Si je décide de téléphoner, je me pose dans le canapé et je téléphone, etc etc. Et ça a marché ! Aujourd’hui mon mental a retrouvé la possibilité de se poser quand je le souhaite, je ne suis plus stressé par ce que je gère une chose après l’autre !

    1. Merci pour ce commentaire Delphine 😉
      C’est vrai que l’on a tendance à faire 10 choses à la fois, en oubliant ce que l’on fait réellement.
      C’est peut-être aussi une forme de fuite…?!
      Revenir au corps est essentiel, quoi que l’on fasse….ÊTRE et c’est tout.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *