Je suis ce que je crois….

Dans le cadre d’une démarche de développement personnel, nous avons pour habitude de regarder en nous (nos schémas intérieurs) avec sincérité et transparence, « sentir » ce qui entrave l’atteinte de certains objectifs ou plus largement au bonheur.

Nous sommes tous à la recherche du bonheur, c’est ce à quoi nous aspirons tout au long d’une vie.

Cette recherche, beaucoup courent après sans réellement l’atteindre…

Le but de la vie n’est pas de courir après un objectif, mais d’accéder et de le vivre pleinement; nous sommes tous d’accord sur ce point.

 

En prenant du recul sur la vie que nous menons, la manière dont nous abordons les situations, nous pouvons remarquer certains comportements ou habitudes qui nous sont ou bénéfiques, ou néfastes.

Le principe d’une démarche de développement personnel est de regarder en face ses propres comportements et d’agir pour les modifier.

Nous avons tous des habitudes, des comportements selon les situations que nous vivons. C’est ce que l’on pourrait appeler l’instinct, mais en réalité ce sont des conditionnements ancrés, conditionnements dus à notre éducation, à la société dans laquelle nous vivons, à ce que nous croyons, à ce que nous admettons comme « vérité », etc..

Nous pouvons ressentir un sentiment de peur dans une situation inhabituelle, un sentiment de bien-être lorsque l’on partage des moments agréables avec les siens…

C’est également notre zone de confort, c’est ce qui nous est familier, ce que l’on connait et dans laquelle nous nous mouvons constamment.

 

« Nous sommes ce que nous croyons….

 

Nous sommes ce que nous croyons

 

Les croyances limitantes

 

Les croyances limitantes sont toutes les notions de vie que l’ont CROIT, ce à quoi l’on adhère, ce que l’on décide comme « vérité »,notre vérité, tout ce dont on peut être persuadé à son sujet, au sujet des autres, au sujet de la vie…

A partir du moment où deux personnes ont une opinion différente sur un même sujet, on peut admettre que chacun à ses croyances sur ce sujet.

 

Notre comportement quotidien est induit par ces croyances auxquelles nous adhérons..

C’est à dire que selon une situation, nous nous comporterons en fonction de ce que nous croyons au fond de nous, en fonction de ce que nous croyons que nous sommes :

 

  • Une personne devant exposer une idée, ou donner une conférence : le comportement sera différent selon si elle croit qu’elle est timide, ou si elle croit qu’elle a confiance en elle.
  • Le sentiment de sécurité peut être atteint également, selon son vécu : un enfant maltraité par ses parents croira que le monde est peu sécurisant; si le lieu où l’on doit recevoir le plus d’amour au monde, avec ses parents, est difficile, comment cette personne se construira? quelles seront ses croyances face au monde? Elles ne seront pas les mêmes qu’un enfant qui a vécu dans un milieu protecteur, avec de l’attention et de l’amour au quotidien.
  • Ce que l’on croit sur la vie : on peut croire que la vie est « dure », « injuste »,.. en fonction de son vécu, de ses propres expériences, en lien avec ce que les médias nous transmettent chaque jour,…
  • Ce que l’on croit sur soi : Toujours en lien avec son vécu, ses expériences, son entourage, familial, amical ou professionnel… »Je suis nulle.. », « Je suis compétente… », « Je n’ai pas de chance….. », « Je suis riche…. », « Je n’ai pas assez d’argent… »
  • Etc,…..

 

Nous avons des croyances sur tout; c’est ce que l’on appelle le conditionnement.

Nous avons des opinions et des idées sur tout.

Avoir des croyances et des idées, c’est bien….mais souvent ce sont des barrières que nous nous posons à nous-même selon ce à quoi nous décidons d’adhérer; ce sont des limites que nous avons peine à franchir surtout si elles concernent l’atteinte de certains objectifs.

 

Ces croyances sont un frein à notre bonheur selon ce à quoi nous aspirons…

 

Nous sommes ce que nous vibrons

Nous sommes des êtres vibratoires et en tant que tel, en vibrant une certaine fréquence, nous allons attirer à nous des expériences en résonance avec celle-ci.

 

N’avez-vous jamais remarqué que :

  • Si nous sommes convaincue que nous ne serons jamais riche…nous ne le serons jamais…
  • Si nous croyons que nous sommes fragiles, nous serons souvent malade et attraperons le moindre petit virus passant près de nous.
  • Si nous sommes convaincue que nous ne guérirons pas, c’est ce qu’il se passera…
  • Si nous n’avons pas de chance, c’est en général ce qu’il se produira…
  • Si nous pensons qu’une situation ne se résoudra jamais, c’est ce que nous vivrons..

 

 

 

L’humain est doué de raison. Il a accumulé beaucoup d’informations, d’idées, et de croyances auxquelles il a choisi d’adhérer ou non tout au long de sa vie.

Ce à quoi il a adhéré un moment de sa vie, à pu changer, car nous avons la possibilité de changer d’avis, de croyances, ou de pensées : c’est un des potentiels humain.

Je suis sûre qu’aujourd’hui vous n’avez pas les mêmes pensées qu’à 20 ans, ou que dans 20 ans vous n’aurez pas les mêmes pensées qu’aujourd’hui; ce qui est tout à fait normal, puisque nous évoluons, nous changeons, nous accumulons des expériences de vie.

 

« Nous ne sommes pas nos pensées, ou nos croyances, mais nous décidons juste d’adhérer un moment de notre vie à celles-ci…

 

Il faut bien comprendre cette notion, car elle est la clé d’accès à un changement possible en soi.

Nous voulons tous changer quelque chose en nous, car nous avons tous à redire de certaines habitudes ou éléments qui ne vont pas ou que nous aimerions modifier pour arriver à un but.

Une des clés d’accès au bonheur est la modification de ses propres croyances limitantes, des freins, de son auto-sabotage…et commencer par le début : apprendre à s’aimer.

 

Tout est possible…

Aujourd’hui tout est possible…

Oui, il est possible de changer des comportements, si nous le décidons…

Il est possible de changer des habitudes..

Il est possible de changer des croyances qui induiront un comportement autre face à certaines situations; mais au lieu d’avoir un comportement qui nous est néfaste nous pouvons changer ces croyances pour que celles-ci aillent dans le sens de l’objectif que nous nous fixons.

  • Si nous voulons être heureux, il suffit de le vouloir et le vivre..le bonheur n’est pas extérieur à soi..il vit en soi.
  • Si  nous voulons être riche, croyons que cela est possible, et agissons pour que cela se mette en place…
  • Si nous voulons une relation sentimentale épanouie, libérons-nous des croyances limitantes qui nous font croire que cela existe que dans les films…
  • Si nous voulons avoir l’emploi rêvé, cassons les barrières qui empêchent d’y arriver…
  • Si nous voulons le contrat de notre vie, allons à sa rencontre…

 

Le potentiel humain est illimité. Plus le temps passe, au fil de mes consultations je me rends compte que celui est sous-exploité, et que pire, l’auto-sabotage est un aspect sur-développé….(peut-être encore plus chez les femmes..)

Lorsque nous nous engageons dans la voie du changement ou de la transformation, nous entamons un chemin vers des lieux inconnus et insoupçonnables de notre être, mais ce sont les lieux de tous les possibles.

 

Aujourd’hui, le changement est possible, et la première décision, c’est de le vouloir, puis de commencer à croire que cela est possible….un pas après l’autre.

 

Je ne dis pas que cela sera facile, mais je dis que ça en vaut la peine – Inconnu

 

Alors, que décidez-vous aujourd’hui?

Quelle petit changement ou action allez-vous mettre en place pour changer, pour manifester ce que vous voulez dans votre vie?

 

 

2 commentaires sur “Je suis ce que je crois….

    1. Bonjour Delphine,
      Je comprends votre point de vue…et quand on accumule les expériences indésirables, je sais que c’est difficile d’y croire aussi.
      Le bonheur vient de l’intérieur, il ne peut venir QUE de soi.
      Peut-être positivez-vous, mais en contrepartie vous avez sans doute des croyances en vous qui disent l’inverse, ce qui provoque un conflit intérieur, et donc une bascule à l’opposé de ce que vous souhaitez, à savoir le bonheur.
      Il y a 2 axes sur lesquels vous pouvez vous penchez :
      – Cultiver la gratitude au quotidien, regarder le positif dans votre vie, tout le bon qu’il y a, et pas seulement ce qui ne va pas (il y a un article sur la gratitude sur le blog)
      – Faire un inventaire des croyances qui provoquent votre mal-être (croyez-vous mériter le bonheur? croyez-vous que la vie est injuste? etc…)
      Et pour terminer, je dirai que le monde est un fabuleux miroir avec lequel on peut cheminer vers son bien-être. Si vous vivez des situations qui ne vous correspondent pas, peut-être regarder à quoi cela vous renvoie intérieurement..
      Je vous invite à lire différents articles du blog qui pourront vous aider dans votre cheminement..
      Et peut-être suivre la formation « Authenticité » que je propose afin de cerner ce qu’il y a à transformer en vous pour être en paix avec vous-même.
      Je vous souhaite le meilleur 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *