Les attentes

Très souvent nous sommes dans l’attente.

Parfois nous attendons toute notre vie.

Mais l’attente de quoi ?

L’attente du bonheur, l’attente que notre objectif se réalise, l’attente de notre salaire sur le compte bancaire, l’attente de l’être aimé, l’attente de la prochaine date importante, l’attente du vendredi, l’attente des vacances..

L’attente est un fléau dans lequel bon nombre de personnes s’engouffrent.

 

Les attentes freinent ce que la vie, l’univers nous préparent.

Dans la vie, il est bon d’avoir des objectifs pour avancer parce que nous sommes ici pour cela : expérimenter et vivre notre incarnation.

C’est être acteur de sa vie.

Créer, expérimenter, vivre, profiter, se faire plaisir, rire, jouer…

Nous sommes les créateurs de nos vies, c’est à dire que l’on fait des choix conscients ou inconscients et que ces derniers se manifesteront de toutes façons qu’on le veuille ou non.

 

Souvent on entend dire « Demande et tu recevras ».

Dans le fond cela est vrai, mais les attentes sont un frein à l’élaboration « du plan ».

En effet, lorsque l’on projette ses objectifs ou que l’on souhaite quelque chose de particulier, la demande à l’univers (ou la vie, dieu, ses guides, son âme selon ses propres croyances) peut se faire très simplement.

D’ailleurs nous le faisons déjà tous (consciemment ou inconsciemment).

On souhaite tous toujours quelque chose dans le fond.

L’expérimentation consciente est évidement plus intéressante, puisque là nous réalisons que nous sommes effectivement les créateurs de nos vies.

Mais qu’est ce qui fait que certains souhaits se réalisent et d’autres pas ?

 

Le saboteur en soi…

Nous avons trop souvent le don de nous saboter tout seul et sans besoin de personne..

Le mental, l’égo, celui qui parfois réfléchit trop.

Le mental n’est pas à bannir (ni a éliminer, nous ne sommes pas en guerre!) car c’est un merveilleux outil pour qui sait l’utiliser à bon escient et « le maîtriser » en quelque sorte.

Il est facile de dénicher le saboteur ; c’est celui qui va nous empêcher d’atteindre nos rêves.

C’est le discours intérieur qui va répéter que nous le méritons pas, que ce n’est pas possible, que la vie ne nous présentera jamais cette situation, etc..

Ce disque rayé qui peut nous emmener dans des conflits intérieurs incessants..

Un disque rayé….parfois c’est lassant de l’écouter….

 

Le saboteur va générer l’attente…

Plutôt que de se focaliser sur l’instant présent et sa vie à vivre tout simplement ici et maintenant, le saboteur va « broder » sur son souhait : « comment ça va arriver? De quelle manière? Mais comment je peux faire pour que ça aille plus vite? Je veux ça, et puis je le veux plutôt de telle manière, et puis je veux qu’on me l’apporte comme ça, ça va sans doute se réaliser comme ça, mais si je vais là, peut-être que ça arrivera; oui, mais si je le fais comme ça, peut-être que je sabote ?…. »

Voilà le discours du saboteur, car la demande initiale devant être simple, ici par toutes ces questions, ces projections de « comment ça doit se passer », cela interfère dans la réalisation du projet.

Il y a plus de confusion que de clarté dans le souhait et c’est cela qui fait que la réalisation est au stade du néant.

La clarté du souhait, puis de la demande et du lâcher prise en confiance est la clé.

Lorsque l’on dit « Demandez et vous recevrez », c’est demander et lâcher prise, en ayant une totale confiance que cela se réalisera. On remet cette demande dans les mains de l’univers, et c’est tout.

Et on passe à autre chose.

C’est l’intention envoyée qui fera en sorte de poser sur votre chemin ce que vous souhaitez au fond de vous.

On choisit ici d’accepter de ne rien contrôler ou maîtriser car on ne peut connaître comment la vie va nous apporter ce que l’on souhaite.

 

 

 

Les choses arrivent quand nous y sommes prêts

Tout simplement….

Lorsque nous avons mis sur papier nos objectifs ou nos souhaits futurs, il est essentiel de les reprendre de temps en temps, afin d’ajuster éventuellement les détails quand ceux-ci ne se manifestent pas dans le temps que l’on juge bon.

 

Quelques questions à se poser  :

Qu’est ce qui empêche aujourd’hui que cela se réalise… ?

Peut-être certains programmes ou croyances erronées, peut-être le fait de ne pas y croire, ou de vouloir contrôler les événements…

Bien qu’il ne soit pas nécessaire de répéter inlassablement sa demande, il est évident que les choses se mettent en place selon un processus particulier.

Les synchronicités sont des signes que nous sommes sur le chemin.

Les ressentis et l’intuition sont de merveilleux guides pour la réalisation de ses objectifs (et donc à développer!).

Veillez à ce que vous ressentez en termes d’émotions : si vous vous sentez bien et à l’aise, joyeux, avec une demande, vous êtes sur le bon chemin.

Si vous ressentez quelque chose comme un malaise, une angoisse, une peur en lien avec une demande, c’est que quelque chose ne va pas ; peut-être qu’au fond de vous, vous ne le voulez pas, ou bien vos croyances vous empêchent d’y accéder pour le moment.

 

Les attentes sont un frein à la réalisation de ses projets.

 

Avoir des attentes c’est vouloir prendre le contrôle des événements (nous savons que c’est une illusion), alors que tout peut se mettre en place aisément et facilement en lâchant prise et en étant à l’écoute de ses ressentis.

L’attente peut nous faire passer à côté de notre vie, car être dans l’attente, c’est ne pas être dans le présent, ni le vivre.

Avoir des attentes, c’est avoir un manque de confiance en la vie, en sa perfection.

La vie est mouvement perpétuel, la vie est changement, nous savons que tout peut changer en une fraction de seconde…

 

Quelles sont vos astuces pour éviter d’être dans l’attente?

 

2 commentaires sur “Les attentes

  1. C est tellement vrai. Le fait d être en attente est une limite. Même un frein, je l ai vérifié et compris dernièrement. Merci pour votre réflexion et vos écrits. J aime et cela m aide.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *