Se laisser traverser par l’énergie de la lune

Cette semaine nous serons grandement influencées par la lune qui nous infuse déjà son énergie.

 

Elle va brasser de nombreux aspects de soi encore enfouis, des blessures, des mémoires, des expériences à intégrer…

 

Laissez son énergie vous traverser, et accueillez.

 

Plus nous accueillons, plus le travail se fait.
Plus nous résistons et nous nous racontons des histoires mentales sur ce que nous vivons, plus l’intégration peut être longue et douloureuse.

 

Parfois les émotions qui nous traversent nous appartiennent.
Parfois non.

 

Les égrégores, tout ce qui appartient à l’inconscient collectif, peuvent nous traverser. C’est pour cela que le travail que nous faisons pour nous/sur nous permet de nous libérer/guérir, mais aussi libérer/guérir le monde dans lequel nous vivons, par effet d’ondes.

 

Les femmes ont un lourd passé, avec de nombreuses blessures qui tendent à remonter à la surface actuellement, car les énergies vont dans ce sens.
Encore une fois, le tout est d’accueillir ce qui se passe, et faire la paix avec cela.

 

Puis pardonner.

 

Et aller de l’avant, pour soi et dans ce que l’on est venu accomplir.

 

Incarner le divin que l’on est sur Terre.

 

La pleine lune de vendredi 27, appelée Lune de Sang, a lieu à 22h22 (heure de Paris), hasard ou non, tout cela tend à résonner avec la sphère féminine, et peut toucher en profondeur les femmes dans une démarche de cheminement intérieur, dans le nettoyage des mémoires féminines, des blessures profondes, les siennes ou celles de sa lignée.

 

A cette occasion, le soin de jeudi 26/07, offre la possibilité de recevoir l’énergie propice à la guérison de cet aspect féminin. (Les inscriptions sont encore possibles ici : https://bit.ly/2NigkcC).

 

L’intégration de ses expériences de vie, actuelles ou passées, peuvent se faire dans l’instant.
Nous intégrons à chaque instant nos expériences, parfois inconsciemment, et cela n’a pas nécessairement besoin d’être douloureux.

 

Ce qui est douloureux, ce sont les résistances, les histoires autour de ce que nous vivons, non l’intégration en elle-même.

 

Lorsqu’une émotions ou une prise de conscience vous traverse, laissez-là vous traverser et faire le chemin qu’elle a à faire, en vous et dans vos cellules, pour se libérer.
Et c’est tout.

 

Fermez les yeux et posez l’intention d’intégrer en douceur tout ce que vous avez à intégrer, pour vous et pour vos lignées.

 

Il n’y a rien de plus que d’avoir de la gratitude pour ce processus merveilleux que nous pouvons faire aujourd’hui, pour soi, et pour toutes les femmes.

 

🙏✨🌸

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *