La voie de la guérison

Dans le cadre d’une réflexion intérieure, on évoque très souvent le mental, ou l’égo.

En effet, le rôle du mental dans notre quotidien est très souvent perturbateur : il dit tout et son contraire, il est notre ami, puis notre ennemi, il nous porte et nous détruit…

Tout dépend de l’utilisation que nous en faisons.

Ce mental fortement présent, nous avons tendance à le diaboliser parce que nous avons des difficultés à le maîtriser.

En effet, celui-ci peut nous mener la vie dure si nous laissons libre-court à son activité.

Cependant, il peut être un fabuleux outil pour qui a trouvé les clés de son fonctionnement personnel, car le mental au-delà de son caractère perturbateur peut être utilisé de manière constructive, c’est un fabuleux outil !

Le mental usité dans la transcription de ce qui est est la manière la plus noble d’utilisation. Nous sommes sur Terre, nous communiquons et avons besoin de transcrire les idées, intuitions que nous vivons. Le mental bien que non conforme en termes de mots ne peut être « juste » envers ce qui est ressenti mais nous avons besoin de traduire pour comprendre et faire comprendre.

 

La guerre ou la paix ?

Le bonheur, la paix, nous aspirons à cette forme de bien-être en soi.

Si nous souhaitons la paix, comment peut-elle se manifester en l’imposant par la guerre?

Ou encore, si nous souhaitons faire taire le mental comment peut-on le combattre ?

Le terme combat impose de lui-même une forme de violence.

 

Tout est énergie, tout est vibration

 

Nous savons maintenant que tout est vibration.

Si nous nous plaçons dans une vibration de combat, nous appellerons forcément cette vibration, cette fréquence ayant la saveur qui lui correspond.

Chaque cellule de notre être sera en mode « combat », or ce n’est pas cela que nous recherchons mais bien son opposé.

Prenons conscience que nous attirons à nous des vibrations de même fréquence : l’univers est fait ainsi.

Dans le fait de vouloir « contrer » le mental, dans une forme de combat, nous appelons aussi cette forme de violence.

Plus nous combattons, plus ce que nous allons combattre se manifestera et s’amplifiera, comme par effet d’ondes.

 

 

 

 

En effet, nous portons attention ici à ce que nous ne voulons pas…

Observons ce que provoque un combat…Cela impose t-il la paix de façon durable ?

La réponse est non.

Il est impossible de vivre en paix avec un combat le précédent. Combattre, c’est avoir une forme de pouvoir sur l’autre, or ce n’est pas ce qui nous caractérise, ce que l’on EST.

 

On ne nous l’a pas appris, mais il y a d’autres solutions bien plus constructives pour instaurer la paix en soi, pour avoir ce que l’on désire.

Il y a l’amour d’une part, et la création.

 

L’amour

L’amour est la plus puissante énergie existante. Je ne parle pas de l’amour éprouvé par ou pour quelqu’un, celui que l’on confond avec les sentiments. Non, il s’agit ici de l’amour, l’énergie qui nous entoure, ce que nous sommes au plus profond de nous.

Cette énergie nous pouvons y faire appel autant de fois que nous le voulons tout au long de la journée, puisque c’est nous, nous l’avons en nous.

C’est une énergie libératrice, une énergie qui panse les blessures, une énergie de guérison.

Nous sommes cet amour, cette énergie. Nous l’avons tous au fond de nous car c’est notre « signature » en quelque sorte. Si nous n’y avons pas accès, c’est du fait des barrières que l’on se pose, des protections que nous avons mises pour ne pas sentir ou vivre certains événements ou émotions un peu trop envahissantes ou inconfortables.

 

La création

Nous sommes également des êtres de création, nous sommes créateur de nos vies, au-delà de tout ce que l’on nous a imposé depuis notre enfance, les conditionnements, les croyances, la culture dans laquelle nous vivons, les normes que l’on nous a inculquées, tout ce que l’on veut nous faire croire au travers de la peur ou de la culpabilité.

 

Nous sommes des êtres doués de raison, de création, d’imagination…

 

On ne nous forme pas à cela, car imperceptible, non mesurable et non maîtrisable par l’extérieur ou encore dénigré, ce caractère innovant de l’être s’il n’est pas stimulé peut rester endormi un temps ou pour toujours.

 

Les seules limites de l’être sont celles qu’il se pose lui-même.

 

L’imagination enlève toute barrière, la création (créer et action) est la matérialisation de l’imagination et de la pensée.

Tout naît d’une pensée : la pensée crée.

 

Cessez de se battre contre..

Nous prenons conscience donc ici que le combat est vain et n’apporte rien de constructif dans la réalisation de nos souhaits.

Lorsque nous voulons faire taire le mental, la violence contre lui ne fera qu’amplifier son action puisque l’attention est sur l’égo lui-même et sur « un combat », donc une énergie de basse vibration.

Comment est-il possible de « dompter » ?

Par l’amour et l’accueil, l’écoute, la bienveillance ; c’est ce qui est le plus adapté à l’égo.

 

soap-bubble-851219_1280

 

Accueillir et être bienveillant…

Se battre contre l’égo c’est se battre contre soi, même si dans le fond ce n’est pas nous, c’est notre conditionnement…mais se battre apporte de la colère, de la frustration, du jugement et nous n’avons pas besoin de cela dans notre quête de mieux-être et de paix intérieure.

C’est une manière de s’éloigner encore un peu plus de soi, or ce que nous voulons, c’est nous retrouver.

Au contraire l’amour guérira les blessures, pansera ce qui a été détruit ou malmené en soi.

C’est ce que l’on nous demande actuellement, de la bienveillance et de la douceur !

Il suffit de regarder autour de soi, notre monde pour juste se rendre compte de ce qu’apporte les guerres, les combats…cela ne fait que déplacer le problème sans atteindre le cœur de ce qui doit changé ou être transformé.

Combattre, c’est avoir une forme de pouvoir; vouloir le pouvoir sur l’autre est de l’ordre du mental.

 

Créer pour contrer

Cela est salvateur et ne génère pas d’émotions de basses vibrations : bien au contraire elle élève la vibration, les consciences, et l’être a besoin d’action, puisque c’est en cela qu’il s’épanouira.

  • Observons toutes les actions pour libérer les conditionnements alimentaires avec la création et la diffusion d’informations sur les bienfaits de la nourriture biologique ou saine.
  • Il y a un nombre impressionnant d’association menant des actions solidaires dans divers domaines.
  • Le déploiement de nouvelles façons d’échanger entre voisins,…
  • La création de médias sur les web-tv pour diffuser la réalité de notre monde

 

C’est tout ce que l’on pourrait déclarer « d’alternatif ».

C’est en ce sens que la vie peut se développer, en étant actif de manière positive, épanouissante et constructive.

Aujourd’hui le message est simple : être bienveillant avec soi, son entourage, l’autre, puisque nous sommes une partie de lui également.

 

 

En pratique 

Pour contrer ce dont on ne veut plus dans sa vie, pour ne plus vivre des situations non désirées, la clé est d’accepter en tout premier lieu ce que l’on vit et ressent en termes d’ émotions.

Tout ce que l’on ressent aujourd’hui a en général son origine sur du vécu passé.

Ce que l’on vit aujourd’hui n’est qu’une réponse à une mémoire inconsciente qui demande a être libérée.

Lorsque l’on se positionne dans la non-acceptation, on refoule ce qui est, on bloque le flux énergétique (et la vie) et donc on ne peut régler ce différent avec soi-même.

En énergétique, tout flux bloqué génère des tensions, des douleurs, la maladie..

En acceptant et en accueillant ce qui dérange/perturbe/créer des tensions (en restant dans une position de non-jugement), c’est admettre ce que l’on vit, reconnaître cette partie de soi souffrante et de cette même manière la libération pourra opérer.

Il est possible à partir de ce moment-là d’envoyer de l’énergie/amour/lumière (ce qui vous parle), etremercier pour la présentation de cette mémoire, mais que maintenant vous n’en avez plus besoin, que vous n’en voulez plus dans votre vie pour vous épanouir et avancer.

C’est le début de la libération, la voie de la guérison : rendre au conscient l’inconscient ; c’est conscientiser et vivre ses souffrances pour s’en libérer définitivement.

 

 

Vous souhaitez vous investir dans un travail en profondeur, aller vers plus authenticité, retrouver votre essence?

Participer aux soins énergétiques, aux webinaires pratiques,.. en Devenant Membre Essenti’Elles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *